A Malouma mint Elmeydah

Imprimer Imprimer

A Malouma mint Elmeydah

A Malouma

Ta voix, un foulard de soie

Qui caresse la chaleur

Des nuits de douleur

Ses pépites d’or

Sur le grenat du cœur

Ruissellent encore

En un flot suave

De miel et de fleurs

******

Tes refrains, des cascades d’ivresse

De nostalgie et de douceur

De joie et de tristesse

Tes mélodies charment

Le cœur et l’esprit

Tu fleuris les drames

Et les gris des temps

Ta voix est une arme

Dans la main du talent

Un sortilège, un charme

******

Tu réveillerais les morts

Tu ferais marcher sur la lune

Tu réserverais un sort

A Jupiter et à Neptune

Tu ferais voler un éléphant

D’allégresse

Tu transformerais le temps

En une bouchée

De tendresse

En une bouffée

De fraîcheur

En une goulée

De bonheur

******

Ta voix de velours

Chante l’amour

A tous les temps

Chante l’hiver

Et le printemps

Chante le ciel

Et les océans

L’univers

Et le néant

La brise

Et les volcans

Les forêts

Et le firmament

Le soleil

Et le sable brûlant

Tu chantes l’Eden

De tous les instants

******

Un éclair de joie

Un rayon d’espoir

Accroche un miroir

Dans un ciel noir

Tes mélodies réveillent

Les sensations enfouies

La surprise nous accueille

Sur une planète inconnue

Elles s’adressent

Comme une caresse

A des fibres du corps

Qu’on ignorait encore

******

Ta voix, un océan de délire

Où il fait bon s’engloutir

Et ne jamais ressortir

Et le violon du cœur

Egrène ses soupirs

Et sa gratitude

Et tous ses désirs

Et les larmes coulent

Et roulent

De plaisir