Contes

AIDER SON PROCHAIN PEUT LE SAUVER DE LA MISERE ET DE LA MORT

Publié le: 1er novembre 2013
AIDER SON PROCHAIN PEUT LE SAUVER DE LA MISERE ET DE LA MORT

Moussa, Messoud et Ali étaient de très bons amis. Habitant des campements voisins, ils fréquentaient la même école coranique. Le matin de bonne heure, avant que le soleil ne se lève, ils allumaient un grand feu pour se réchauffer et pour éclairer leurs tablettes sacrées, striées d’une écriture aux gros caractères serrés. A suivre ... dans le recueil de contes et nouvelles en cours de (...)

ALI ET JIDDOU LE LIONCEAU

Publié le: 1er novembre 2013
ALI ET JIDDOU LE LIONCEAU

Ali va chaque matin trouver le marabout qui lui enseigne le Coran. Sa mahadra se trouve à deux kilomètres de leur campement. Ali emporte toujours son petit déjeuner dans une besace en tissu confectionnée par sa mère. Un jour, sur sa route, il rencontre un lionceau qui a perdu ses parents. Le lionceau n’arrête pas de gémir de faim et de tristesse. A suivre ... dans le recueil de contes et (...)

La chasse aux dunes de sable

Publié le: 1er novembre 2013
La chasse aux dunes de sable

Diakité regarde avec tristesse la terre rouge qui l’entoure de toutes parts. Son grand-père lui a raconté que ça n’avait pas toujours été comme ça. Il n’y a pas longtemps, en 2015 seulement, lui affirme-t-il, il existait encore des arbres, remplis d’oiseaux, posés dessus comme des fruits bruyants. Avant que le désert n’avale tout dans son avancée et que le reste ne soit recouvert par la mer. Maintenant on (...)

Le chamelon qui ne mangeait pas et ne dormait pas

Publié le: 1er novembre 2013
Le chamelon qui ne mangeait pas et ne dormait  pas

Un petit chamelon passe toutes ses journées à jouer. A cache-cache, saute-mouton, attrape-moi-si-tu-peux. Même la nuit, il ne cessait pas de jouer. Il n’avait ni le temps de se nourrir, ni le temps de dormir. Ses camarades grandissaient et devenaient de plus en plus forts. Et lui, il restait tout petit. Sa maman le trouva un jour en train de pleurer : Pourquoi pleures-tu, mon petit chameau (...)

La vengeance de Mariam

Publié le: 22 octobre 2013
La vengeance de Mariam

A l’est de ce qui est aujourd’hui la Mauritanie, se trouvaient deux gros villages. Tama et Vama. Deux villages qui s’étaient sédentarisés et vivaient de la chasse, de l’agriculture, du commerce et du troc. Les autres membres de leur tribu avaient préféré continuer à mener leur vie nomade d’éleveurs transhumants d’antan, à travers d’immenses contrées, dont l’intérêt pastoral dépendait étroitement de la (...)

Le prince mendiant

Publié le: 22 octobre 2013
Le prince mendiant

Jadis, au fin fond de la Mauritanie, là où les dunes de l’Aoukar formaient un bracelet de sable aux couleurs changeantes, nichait un village, Fardouss. Non loin de ce village, dormait paisiblement un lac aussi bleu que l’horizon était doré. Les habitants de ce village menaient une vie calme et studieuse. Ils vivaient de cultures céréalières, à l’ombre de palmiers dattiers prodigues, et du lait de leurs (...)