Exposé au sujet de l’apprentissage du français / Ecoles Noujoum

Imprimer Imprimer

Exposé au sujet de l’apprentissage du français / Ecoles Noujoum

14 mars 2019

Aux élèves du Collège de jeunes filles Noujoum

Bonne fête de la femme. Vous êtes la promesse de la réalisation de nos espoirs. Vous êtes les Mauritaniennes de demain. Vous allez terminer ce que nous avons entrepris et réussir là où nous avons échoué. L’analphabète aujourd’hui est quelqu’un qui parle une seule langue. Si vous apprenez une langue étrangère, cela multipliera vos chances d’avoir du travail plus tard, dans votre propre pays, et bien sûr au niveau international. Apprendre une autre langue, c’est enrichir sa culture, sa compétence, son professionnalisme, son niveau social, son niveau de vie. C’est aussi s’ouvrir au monde, à de nouveaux horizons, elles permettent la communication avec les autres, la découverte de cultures étrangères, d’autres sociétés, de mondes nouveaux et inconnus et la découverte aussi des œuvres traduites en français qui sont très importantes. L’apprentissage des langues est la base de la culture, du savoir, d’une bonne éducation, de connaissances variées, du développement, de la civilisation. Ici, en Mauritanie, nous avons une ignorance des langues inquiétante. La baisse des niveaux est en grande partie due à la faiblesse dans les langues. Si on mettait l’accent sur l’enseignement des langues, dès le début, le problème de la baisse des niveaux sera réglé en grande partie. Chez nous, cette langue étrangère est le français, pour des raisons historiques et politiques. Il y a eu chez nous en gros, trois réformes qui ont donné le jour à trois systèmes éducatifs :
- Dans le 1er, on étudiait essentiellement en français,
- Dans le second, c’était surtout l’arabe qui était la langue utilisée pour apprendre les différentes matières
- Dans le 3ème, qui est celui d’aujourd’hui, on a essayé de donner à chaque langue son lot de matières. Et il été décidé que les matières scientifiques seraient enseignées en français. Donc, vous ne pourrez pas apprendre ni étudier ces matières-là, si vous n’avez pas un bon niveau en français. Comment voulez-vous recevoir les connaissances, si vous ne comprenez pas la langue dans laquelle elles sont dispensées. Même votre professeur, s’il ne maîtrise pas très bien le français, il aura du mal lui aussi à véhiculer ces connaissances et à vous y faire accéder. Il est indispensable d’avoir un solide support linguistique pour recevoir les connaissances et pour les apprendre. Et c’est le problème de beaucoup de nos élèves ; ils sont très intelligents, comprennent vite, apprennent vite, mais cela ne suffit pas, parce qu’il faut une langue, pour exprimer tout cela. Sans la langue, ils resteront au niveau des plus faibles et c’est vraiment dommage. Donc, si vous ne connaissez pas le français, vous ne pourrez pas apprendre vos leçons et vous préparer correctement pour le bac. La maîtrise du français est indispensable pour toute personne qui envisage d’étudier à l’étranger, sinon, vous risquez d’être bloquées par votre ignorance du français qui est un véritable handicap. Votre candidature risque d’être refusée par exemple. Vous risquez aussi d’échouer dans les examens des facultés mauritaniennes et étrangères. Même chose si vous envisagez une carrière ici ou dans des organisations internationales, où la connaissance du français est un plus indispensable à vos CV. Le français est considéré aussi comme une langue pour apprendre d’autres langues, les langues latines ainsi que l’anglais ont beaucoup de vocabulaire commun avec le français.

Le français est une grande langue très importante sur le plan international.
- La langue étrangère la plus largement apprise et la plus enseignée après l’anglais.

Plus de 200 millions de personnes parlent français sur les 5 continents.

La Francophonie regroupe 68 États et gouvernements. La France dispense des cours de français à partir d’un grand réseau d’établissements scolaires et culturels à l’étranger. Ici, par exemple, nous avons le Centre culturel français qu’on appelle l’IFM, et nous avons aussi l’alliance française. Les élèves qui en profitent de par le monde atteignent plus de 750 000 personnes. Le français est à la fois langue de travail et une des deux langues officielles à l’ONU, à l’UNESCO, à l’OTAN, dans l’Union européenne, au Comité International Olympique, à la Croix Rouge Internationale. Le français est souvent considéré comme la langue de la culture, du raffinement. Dans certains pays d’Europe et d’Asie, parler français est un signe de succès et de réussite sociale. Connaître le français vous permet de découvrir la mode française (la couture, les parfums, le design) et la cuisine française qui sont numéro 1 dans le monde. Apprendre le français, c’est aussi avoir accès en version originale aux textes des grands écrivains français, pour celles qui se piquent de littérature, ainsi que la découverte d’œuvres traduites en français. Autre atout majeur aujourd’hui, après l’anglais et l’allemand, le français est la troisième langue sur Internet, devant l’espagnol. Mais comment réaliser tout cela ? C’est vrai que vous avez la chance de fréquenter l’une de nos meilleures écoles, qui dispense un enseignement de qualité, dans des conditions optimales et surtout, point très important, ils suivent régulièrement et quotidiennement votre progression. Mais cela ne suffit pas. La solution et le moyen c’est la lecture. C’est la lecture qui va vos apprendre à lie, à comprendre et à parler le français. Qui va vous élever, vous éduquer, vous instruire, vous cultiver, vous apprendre à raisonner, à relativiser, à être tolérantes, à promener sur les êtres et les choses un regard neuf, indulgent, plein de respect et d’humanisme. Et c’est ça la mondialisation, faire connaissance, communiquer, partager, respecter l’autre dans sa différence. C’est ça le message de paix, de fraternité et de tolérance que portent les livres. En plus de l’apprentissage réel, effectif et efficace des langues.