Extrait de La couleur du vent ... Page 377

Imprimer Imprimer

Extrait de La couleur du vent ... Page 377

La voix de Toutou tomba comme un couperet, glaciale et déterminée. Atterrée et les joues en feu, Garmi obtempéra et prit la voiture de son beau-frère en filature. Elle n’avait vraiment pas besoin de ça, surtout maintenant.

Il était très facile de suivre Ismail, car il roulait lentement, occupé qu’il était à rire et à bavarder avec sa compagne.
-  Puisse Dieu le rappeler à Lui, tout de suite, scandait Toutou d’une voix rauque et méconnaissable, le visage ‘’aussi blanc que du papier.’’

Garmi aurait voulu être à cent kilomètres de là, mais on n’échappe pas à son destin, comme disait sa sœur, il n’y a pas longtemps. Arrivées à la hauteur de la voiture, elles dévisagèrent avec mépris la femme au visage outrageusement fardé d’un fond de teint blanc et grumeleux, malheureusement pour elle.
-  Il va nous voir, s’inquiéta Garmi, en essayant de ralentir.
-  Je m’en fiche. C’est même ce que je veux. Comme ça, il ne pourra rien nier.
-  C’est mal connaître les hommes.
-  Continue et tais-toi.

Toutou faillit s’étrangler de bonheur en remarquant des taches bizarres sur les joues de la femme, accusant l’usage abusif des crèmes de dépigmentation. Son visage blafard, sa bouche et ses yeux noirs de khôl, semblaient appartenir à un clown d’outre-tombe, ou sortir tout droit du plateau de tournage de la famille Addams, remarqua-t-elle avec satisfaction.

Un pressentiment fit se retourner la femme et elle leur jeta un coup d’œil inquiet. Médusée par le regard de la femme qui lui donnait encore plus de réalité – elle devait se croire dans un rêve ou dans un film – Garmi accéléra mais pas avant d’avoir rencontré aussi le regard surpris d’Ismail.

Garmi avait l’intention de ramener Toutou effondrée chez elle, répondant ainsi au désir muet de cette dernière. Dans le rétroviseur, elle perdit de vue Ismail, qui n’en menait pas large, à l’heure qu’il est, elle en était sûre. Elle le retrouva derrière elle, quand elle stoppa devant leur maison, dans une apothéose de poussière rouge et de gravier.