L’orgie d’un soir ...

Imprimer Imprimer

L’orgie d’un soir ...

Des frises colorées viennent denteler la surface de l’onde irisée, sous la caresse de la brise vespérale.

Dans l’azur, les nuées s’enlacent et se séparent, impatientes de continuer leurs ébats sous les voiles pudiques du soir, attentives à leurs ondulations lascives, renvoyées par le miroir, de l’infini, sans trop y croire.

Ma muse, quel est ce frémissement qui vient m’effleurer dans le noir... sans un regard ... pour cette orgie d’un soir ...