La Couleur du vent ... Page 396

Imprimer Imprimer

La Couleur du vent ... Page 396

Quand elle en avait parlé à Taala, cette dernière l’avait étonnée par sa réponse : « Quand un mec commence à t’engueuler, à tort ou à raison, il faut faire semblant de l’écouter et seulement semblant pour ne pas souffrir de ce qu’il va dire et de manière à éviter de te mettre en colère toi-même. Sinon tu seras incapable de tenir ta langue et de ne pas répondre aux provocations stupides et cruelles et tu te retrouveras jusqu’au cou dans un puits glauque et sans fond de disputes sans fin, harassantes, débilitantes et neutralisantes de la simple joie de vivre. Pour lui, il ne se sera rien passé et il retrouvera sa mine satisfaite de soi d’antan, mais pour toi, ce seront des heures ou des jours de détresse noire, comme à l’annonce d’une maladie incurable. »

Toutou lui avait demandé : « Où as-tu appris tout ça ? Près de Hassan ? » « Non, avait-elle répondu, un petit sourire aux lèvres, auprès de mes parents, quand ils vivaient ensemble. » Elle l’avait bien dit en souriant. Taala avait donc exorcisé, ce jour-là, le démon des problèmes vécus par ses parents et Toutou en fut heureuse pour elle.

L’attitude d’Ismail expliquait qu’au bout de trois mois seulement de ce régime, Toutou devînt insensible à sa beauté. Elle se dit que s’il avait été moins beau, cela aurait peut-être arrangé son caractère. La vanité et la suffisance n’ont jamais été de bonnes conseillères. Pour le punir parfois, elle ignorait sciemment la Tradition qui veut qu’une femme qui se refuse à son mari soit vouée aux malédictions des anges, quarante nuits durant.Une épouse de ‘’bonne religion’’ doit demander chaque soir, à son mari, selon cette même Tradition à laquelle Toutou ne croyait pas beaucoup : « Ne voulez-vous point quelque chose ? » Et puis quoi encore ! Toutou ne croyait décidément pas du tout à cette vénérable Tradition, car au bout de quelque temps, soumis à ce genre de questions, eh bien, il ne voudra plus rien du tout le mari, et pour cause. Un minimum de mystère n’a jamais rien gâté. Un ange incrédule et amusé passa au-dessus des jeunes femmes.